SEMAINE 4 - de l'ile de Senja au Salstraumen, par les Vestéralen/Lofoten

Dimanche 14 juillet –148 km



Et oh ! c’est la fête en France aujourd'hui !!!!

Ce matin, nous quittons l’ile de Senja par le tunnel Senjahoppen.

Nous avons passé la nuit avec une pluie diluvienne qui tambourinait sur le camion, et les infatigables mouettes qui se sont chamaillées encore et  encore !

Nous rejoignons donc  Grillefjord à une soixante de kilomètres pour prendre un ferry vers Andenes, sur l’archipel des Vesteralen.

Nous longeons la mer, la superbe plage d’Ersfjorden, plus loin la magnifique aire de repos de Tungeneset et son aménagement tout à fait judicieux permet de serpenter entre les rochers, pour le soleil de minuit, c’est un site idéal.


Ajouter une légende














Nous passons deux villages magnifiques : Hamn et Torsken, splendides !















Plus loin, nous rencontrons le plus grand Troll du monde à Senjatrollet (mais voit-on des trolls ailleurs qu’en Norvège ? ) ils sont vraiment laids mais ils ne faut pas leur dire, car il parait que leurs colères sont terribles !















Une aire de service toute neuve vient d’être aménagée, nous en profitons.


Le soleil est de retour, et les paysages sont vraiment grandioses, nous nous arrêtons souvent, du coup, nous mettrons longtemps à parcourir la distance, il faut dire que la route étroite ne permet pas de vraies pointes de vitesse !

Nous empruntons plusieurs petits tunnels à l’éclairage minimaliste, gare aux cyclistes….



















Nous devons contourner le fjord, mais un nouveau tunnel est en cours de percement, et un pont permettra bientôt de traverser en limitant le nombre de kilomètres.




Nous déjeunons sur le parking de l’embarcadère, nous partons  vers 15 heures. pour rejoindre Andenes, sur l'archipel des Vestéralen

Voici notre première étape sur les Vestéralen




Lundi 15 juillet – 123 km




Nous sommes dans le Comté de Nordland

Ce matin, nous allons faire une « petite virée » dans l’archipel des Vesteralen.




Mais avant, détour à un magasin de sports à Sortland (ile de Langoya) pour acheter quelques articles de pêche !

Nous nous dirigeons ensuite vers Myre, puis Nyksund ,  un petit port qui donne vraiment l’impression que nous sommes au bout du monde ! une route à une seule voie nous y amène. Ce petit port abandonné il y a quelques années est en cours de rénovation. On y dénombre une soixantaine d’habitants l’été, et 16 l’hiver….


L'église est blottie entre les maisons accolées aux rochers

 Nous devons nous frayer un chemin discrètement pour ne pas perturber les moutons….
.


Le trajet est toujours très agréable mais assez austère !

A l’entrée du village, ce curieux panneau !  dès que j’ai une connexion internet, je traduis….

Nous projetons une randonnée de quelques kilomètres, mais nous nous trouvons confrontés à un parcours périlleux, limite dangereux, en bordure de la falaise qui surplombe le fjord ! quelques gouttes de pluie rendent le terrain glissant, nous renonçons. 


Au retour, nous ferons une jolie cueillette de mures arctiques !


La pluie nous déloge, nous décidons de repartir à Sortland où nous passerons la nuit en bordure du fjord ; demain nous aurons peut -être un temps plus clément !


Nous  revenons à Sortland et passerons la nuit sur le parking de Rema1000, en bordure du fjord, il pleut, il pleut ! et Michel observe à la jumelle des jeunes sur un bateau qui pêchent des poissons, en veux tu, en voilà !



Mardi 16 juillet – 221 km



Nous quittons Sortland, direction Svolvaer, nous y trouvons un petit marché, et un marchand de saucisson de renne et d’élan, qui nous parle en français….

Une visite à l’office de tourisme pour les possibilités de randonnées, puis nous continuons sur Hovsund sur la petite ile de Gymsoy. La route est splendide. 





Nous croisons les premiers séchoirs à poissons, certaines morues étaient de taille respectable.

















Nous décidons d’aller au sommet du Mont Hoven. La grimpette est ardue, mais quelle récompense une fois arrivés en haut : un panorama 360°, époustouflant. La descente met à mal nos genoux déjà en triste état.
le début de la randonnée s'effectue avec les nuages, puis heureusement, le temps s'améliore









 Une jolie plage de sable blanc, tout en bas









Au passage, nous cueillons encore un joli petit saladier de mures arctiques pour demain.


Nous reprenons la route et nous avons maintenant une  vue du Mont Hoven, en passant de l’autre côté du fjord, nous étions  tout là-haut, on comprend mieux pourquoi on est fatigués ce soir !



Comme il fait très beau enfin, nous nous mettons à rêver de soleil de minuit. Les possibilités de stationnement en bord de mer étant quasi  inexistantes, beaucoup de chemin fermés avec des chaines, nous poussons jusqu’à Eggum, site que nous connaissions déjà, mais nous avons été nombreux à avoir la même idée !



Mercredi 17 juillet – 81 km



Peu de kilomètres aujourd’hui, et oui, nous flânons sur les iles Lofoten ! Nous sommes sur l’ile de Flakstadoy.

Ce matin au réveil, nous avons failli avoir quelques passagers supplémentaires :


Et puis, très grosse frayeur en début de parcours, nous avons cru un moment qu’une quadruple éruption volcanique s’était déclenchée sans que nous en soyons avertis…. Et puis non, seulement quelques nuages qui s’accrochaient aux pics de montagne ! ouf !


Nous ferons notre pause de midi dans le petit village de Ballstad, sous le soleil, au bout, tout au bout du village.

Les maisons sur pilotis, on ne s’en lasse pas !




Un petit crochet à Vikten ou nous visitons l’atelier d’un souffleur de verre, 

L'atelier d'Äsvar Tangrand, souffleur de verre (photo internet)


Puiq nous allons à Nusfjord que nous connaissions pour l’avoir visité il y 18 ans, et nous y sommes revenus avec plaisir.  Beaucoup de choses ont changé, il y a eu beaucoup de rénovation, mais on est toujours sous le charme du lieu.









Dans un magasin,  nous avions été surpris il y a 18 ans,  de voir cette caisse enregistreuse, une véritable antiquité, et bien elle est toujours là !


Mais nous n’avons fait que visiter le lieu, tout ce qui se vend est à un prix à faire froncer les sourcils à notre banquier !

Hélas, la pluie revient et notre visite se fait avec les parapluies.

Toujours des morues séchées (enfin ce qu’il en reste) un peu partout, celle-ci devait être de taille respectable.


Nous passerons la nuit sur le parking qui surplombe le village de Nusfjord, deux autres camping- cars nous ont rejoints !  Tout en haut sur la photo, on aperçoit le camping-car !



Jeudi 18 juillet -66 km



Nous quittons Nusfjord, sous la pluie !

Sur notre route, de magnifiques villages  flakstad et Ramberg, au bord de plages de sable blanc ; l’eau est emeraude, c’est vraiment magnifique, il ne manque que quelques rayons de soleil et quelques degrés pour se croire aux Caraïbes !

un petit crochet vers Sund, un tout petit port magnifique, et tout au bout, nous rencontrons un groupe de 3 camping-cars stéphanois, nous nous suivrons quasiment toute la journée !











Quelques photos du paysage que nous avons tout au long de notre route, dommage que la météo soit capricieuse !





Puis nous passons sur l’ile de Moskenesoy . La montagne est majestueuse, aucune végétation, tout est beau, tout simplement.


Nous nous arrêtons dans le joli village de Sakrisoy




 pour acheter du saumon fumé, de quoi améliorer un peu le dîner de ce soir ! 

Cette poissonnerie a encore un joli stock de poisson en réserve. Et même des œufs de mouettes.















Et si vous allez au Nigéria, peut être mangerez- vous un plat très épicé dont je ne connais pas le nom, mais qui est fait avec des têtes de poissons, tout est bon dans la morue !!!!




Nous pensions utiliser l’aire de service d’Hamnoy, mais elle a été supprimée en raison de travaux gigantesques, encore des tunnels en préparation….

Nous déjeunons à Reine, il pleut…..

et il pleut tellement qu'il est impossible d'avoir des photos sympas, ces deux photos de Reine ont été trouvées sur internet








Michel profite d’une petite éclaircie pour attraper un unique poisson, ça va être juste pour deux mais la journée n’est pas finie !

Un petit arrêt à Moskenes pour avoir des renseignements pour le ferry de demain. Et oui, nous quitterons les Lofoten, mais la Norvège, ça n’est pas fini….

Nous rejoignons le village de Ä ou nous nous installons sur un grand parking situé de l'autre côté d'un tunnel, et duquel on peut accéder au village à pied. Super visite, d'autant que la pluie a cessé

Et, en attendant la nuit (si je peux dire…) Michel est allé jeté un coup de canne histoire de ne pas perdre la main, et voilà une belle morue de 70 cm ; Il est fier et heureux le mec....il faut dire qu'il a fait sensation quand il est arrivé au parking avec sa belle prise


 Nous serons placés sous la haute surveillance d’un escadron de mouettes alignées.




Vendredi 19 juillet - 42 km (de route + traversée en ferry





Nous quittons les iles  Lofoten  aujourd’hui !

Nous avons croisé un curieux véhicule sur notre route, mais non il s’agissait d’un kiosque de location de voitures.

Nous embarquons  à Moskenes, direction Bodo, 3 h 30 de traversée ! espérons que le soleil sera de la partie.


En attendant, Michel s’est essayé à la pêche, histoire de ne pas perdre la main ! et voilà le résultat, un poisson plus petit est reparti  grandir au fond du fjord.


Nous faisons une petite visite à l'office de tourisme de Bodo, où nous trouvons du wifi, mais, ici, il y en a un peu partout ! l'accueil est cordial, et même que le joli petit viking qui nous a reçu a compris mon anglais.....

Nous dirigeons vers le Salstraumen, spot bien connu des pêcheurs.4 fois par jour, d'énormes courants (les plus forts au monde) se créent en raison de la marée très forte qui s'engouffre dans un passage étroit. C'est un environnement très favorable au plancton, ce qui attire des quantités impressionnantes de poissons.





Samedi 20 juillet. 0 km

Journée de repos à Straumen aujourd'hui.

Le pont du Salstraumen

Après le cap nord, le Salstraumen était un seconde étape incontournable pour nous. Michel voulait absolument renouveler la première expérience qui avait été grandiose. Steph, tu te souviens ? 12 morues énormes..... nous avions dû en distribuer.... et en manger jusqu'à plus faim.

Donc nous nous installons dans un camping tout près du site de pêche, dans ce camping, il y a un local avec des congélateurs, afin que les pêcheurs puissent y conserver leurs prises. Nous avons du wifi illimité et gratuit, profitons en ! Une petite lessive s'impose, donc on va faire tout ça.
Programme d'aujourd'hui : grasse matinée, balade et pêche.

Dommage la journée commence sous la pluie, mais il fait meilleur au moment fatidique du Salstraumen, vers 15 h, donc la partie de pêche aura bien lieu.



2 jolis lieus noirs pour demain ; mais aucune morue à l'horizon, d'ailleurs, aucun pêcheir n'en n'a pris autour de nous 



Et au moment du nettoyage des poissons, il y a foule autour de Michel pour récupérer la moindre petite miette


Nous terminons notre quatrième semaine, nous avons parcouru 6 990 km